Cœur de Ville en Lumières

Les 27, 28 et 29 novembre, Montpellier propose dix-sept scénographies pour sublimer onze lieux emblématiques de l’Ecusson de 18h30 jusqu’à 22h30, la Ville de Montpellier, avec le soutien de la CCI de l’Hérault  propose un parcours lumineux qui valorisera le patrimoine urbain de la ville en invitant le public à admirer des projections d’une durée moyenne de six minutes.

Pour cette sixième édition de Cœur de Ville en Lumières, onze sites remarquables de la ville se transformeront le temps de trois soirées en de véritables écrans pour donner à voir aux Montpelliérains comme aux touristes la poésie, illusion, enchantement, magie qui émaillent chaque projection de lumière. Au total, c’est un circuit nocturne gratuit d’une heure et demie que la Ville de Montpellier propose de parcourir en famille ou entre amis, l’occasion de découvrir ou redécouvrir le patrimoine historique de l’Ecusson.

 

 

Cinemed 2019 : Montpellier plus que jamais capitale du Cinéma Méditerranéen

41 ans, déjà ! Cela fait déjà plus de quatre décennies que ce festival lancé par Henri Talvat et ses amis du Ciné Club.

Pour cette nouvelle édition, beaucoup de choses ont changé. Après 3 ans de bons et loyaux services, Aurélie Filipetti a cédé sa place de Présidente du Cinémed. L’action menée par l’ex Ministre sous François Hollande a été saluée par Philippe Saurel.

Assurément, le nouveau Président du Festival ne laissera personne indifférent. Il s’agit de l’inimitable Maire de Palerme et « ami » de Philippe Saurel, l’italien Leoluca Orlando. Aussi imposant physiquement que verbalement prolixe, l’édile était présent en ce début du mois d’octobre pour la conférence de presse au cœur de l’Hôtel de Métropole de Montpellier.

Le parterre de journalistes présents n’était pas déçu d’être venu. Et pour cause, l’élu transalpin a notamment rappelé qu’il a tourné dans son enfance, « dans plusieurs petits films en Allemagne ». Une annonce qui a suscité l’envie, de la part des médias présents, de découvrir prochainement ces films-là. Un espoir rapidement douché par l’édile italien qui a affirmé que « sous sa présidence, aucun extrait ne sera diffusé au Festival »

Une remarquable programmation

Plus de 40 films seront diffusés durant la semaine de cette nouvelle édition. Plusieurs réalisateurs mondialement connus et reconnus seront présents cette année, notamment Costa Gavras qui présentera « Adults In The Room », pour la soirée d’inauguration, au Corum. « Gloria Mundi » du réalisateur provençal Robert Guédigian sera également diffusé le 24 octobre au Cinéma Diagonal, pour le plus grand plaisir des cinéphiles montpelliérains et francophones.

Qui dit festival, dit compétition. Pas moins de 40 films seront cette année en lice pour remporter l’un des différents prix remis lors de la soirée de clôture. 10 longs métrages ont été retenus par les organisateurs ainsi que 22 courts-métrages et 8 documentaires. Le programme s’annonce décidément particulièrement alléchant pour cette nouvelle édition.

La billeterie est d’ores et déjà ouverte à quelques jours du début du festival. Le prix d’une place a été fixé à 7.50 euros pour un film. L’organisation a par ailleurs fait savoir que des carnets de 5, 10 ou 20 places ont été mis en place. Les tarifs y sont avantageux. Le Pass Festival permettant d’assister à tous les films a été mis en vente à 85 euros.

Toutes les infos sur le festival sont à retrouver sur : https://www.cinemed.tm.fr/  Facebook :  https://www.facebook.com/cinemed.lofficiel                                                      Twitter :   https://twitter.com/Cinemed1

 

par : Charles Dos Santos.

 

 

Montpellier : Christophe Cour lance sa campagne pour les Municipales

Christophe Cour, entouré de plusieurs citoyens de divers quartiers de la ville de Montpellier, celui qui était adjoint aux côtés de Philippe Saurel, il y a encore quelques mois, lançait jeudi 25 septembre sa campagne pour les prochaines échéances municipales de mars 2020. Calme, prolixe, mais déterminé à réussir son coup. Ce qu’il faut en retenir.

Il n’y avait pas foule au « Dôme », bar du cœur de ville de Montpellier. Christophe Cour ne le remarquait même pas en démarrant son point presse. Il était venu présenter les points cardinaux de cette campagne, la première qu’il lance en tant que chef de file.

« L’amélioration du cadre de vie, la sécurité au quotidien, la propreté et l’emploi » seront les priorités de la liste de cet ex Saurélien. Le candidat assume donc d’écarter l’éducation et le sport, pourtant incontournables priorités du mandat du (très probable candidat) et maire sortant Philippe Saurel, au cours de l’actuelle mandature.

Soucieux de ne « pas tout décider, seul, dans un bureau », celui qui dirige un commerce dans l’hypercentre de la ville, a voulu s’entourer de « gens qui vivent le terrain au quotidien ». Et pour cause, présents à ses côtés, pas moins de 6 citoyens ont successivement pris la parole pour confirmer leur volonté de diriger la ville aux côtés de Christophe Cour, sans toutefois préciser leur place sur la future liste électorale.

Pour l’heure, aucun chiffre n’a filtré. Le candidat s’est limité à annoncer pêle-mêle les axes majeurs de son mandat, s’il venait à être élu, en évitant soigneusement de dire les chantiers prioritaires concrets dans son action et les finances qu’il accorderait à ces derniers.

Soucieux de maitriser sa communication, il y a fort à parier que les annonces et les chiffres viendront lors de prochains points presse. Pas pressé par le temps, Christophe Cour a bien compris qu’en se lançant avant les autres, il pouvait ainsi gérer son temps et le temps de la campagne comme bon lui semble.

Interrogé sur l’avancée de la composition de sa liste, Christophe Cour a conclu en certifiant « qu’une quinzaine de noms » la compose pour le moment. Arrivée tardivement, l’actuelle élue métropolitaine réputée proche du parti « Les Républicains », Catherine Dardé a participé à la fin de la conférence sans toutefois répondre aux questions des journalistes présents.

 

par : Charles Dos Santos

Montpellier : Salon du Vintage les 5 et 6 octobre 2019.

Les 5 et 6 octobre 2019, la 8ème édition du salon du vintage au corum de Montpellier.

cette 8ème édition sera 100% vintage, tournée vers l’écologie, la récup’. Tout ce que vous y trouverez aura plus de 20 ans. Nous y retrouverons les espaces restauration, détente et des ateliers DIY mais aussi d’autres surprises et des animations. Vous pourrez également retrouver un fleuriste et des décorations en fleurs séchées,un espace pour redécouvrir les flippers d’antan.

Les visiteurs pourront chiner du mobilier, des vêtements et des accessoires vintage d’exposants venus de toute la France. Enfin, les animations permettront aux visiteurs de profiter pleinement du salon, tout comme l’espace de restauration.

Se rendre au salon :

  • Bus Ligne 6 & 7 Peyrou
  • Tramway Lignes 1 – 2 – 4 arrêt Corum
  • Parking de la Comédie et du Corum